Turbulences

La RDC traverse une crise politique et institutionnelle grave, qui a des répercussions majeures sur l’activité économique de l’ensemble du pays avec une nette dégradation des conditions de vie de ses populations. De nouveaux mouvements de résistance armée, notamment au Kasaï, fragilisent l’autorité de Kinshasa, alimentent une spirale de la violence et inquiètent les pays…

Agenda janvier/mars 2017

December 2016   07 Meeting with the Ministry for Foreign Affairs and DG1,4 and the 3 regions organised by the Direction General B1,4 – Jozef Smets. Mr Bultynck represented the Chamber   09 Roundtable in honor of the visit of the President of Bénin to Belgium. Presentation by the Minister of Finances of Bénin. Many…

Inépuisables ressources énergétiques

Malgré son milliard d’habitants, l’Afrique n’atteint que 4% [1]de la demande énergétique globale. Selon les prévisions des Nations Unies, la population africaine devrait atteindre 2,5 milliards d’ici 2050. Une ascension démographique qui se ressentira surtout dans les villes et aura inexorablement une conséquence sur la consommation énergétique. Actuellement, 600 millions de personnes n’ont pas accès…

Success-stories énergétiques

Les membres de la CBL-ACP s’activent aussi dans le domaine des ressources renouvelables. CMI, Siemens et Tractebel ne sont que quelques exemples de ce qui peut être réalisé dans le champ énergétique. Une preuve que les énergies renouvelables sont combinables avec les concepts de rentabilité économique et de croissance. De réelles opportunités attendent les entreprises…

Togo : une mine d’opportunités d’affaires

Depuis une dizaine d’années, les autorités togolaises nourrissent l’ambition légitime d’inscrire le Togo parmi les pays à revenu intermédiaire à l’horizon de 2030. Elles sont convaincues que le Togo dispose du potentiel nécessaire pour la réalisation de ce noble objectif et peut, par ailleurs, compter sur ses partenaires extérieurs dont la Belgique. Le gouvernement a…

Maroc, porte d’entrée de l’Afrique

Le Royaume du Maroc bouillonne d’activités économiques. Les perspectives pour 2017 sont enthousiasmantes : le taux de croissance est estimé à 4%[1], le royaume est admis à l’Union africaine, permettant ainsi au Maroc de réaffirmer son rôle de porte d’entrée de l’Afrique. Le commerce maritime, représentant 15% de l’économie totale sera renforcé grâce à une série…