Carte blanche d’un jeune administrateur

0
582

Notre Chambre CBL-ACP ne connaît rien de comparable en Belgique.

Certes il existe de nombreux organismes qui traitent avec l’Afrique mais ils partent tous d’initiative à dessein politique ce qui réduit l’intérêt commercial du particulier.

Grâce à ses membres et à son existence depuis plus de cinquante années, notre Chambre CBL-ACP bénéficie d’une notoriété et d’une légitimité inégalée.

Personne ne possède plus de connaissances et de contacts en Afrique que votre Chambre CBL-ACP.

Or, la Chambre en mesure de délivrer à ses membres des informations commerciales qui ne se trouveraient nulle part ailleurs, répond ainsi parfaitement à sa raison sociale de « Chambre de Commerce ».

La Chambre CBL-ACP est unique et elle doit pourtant le rappeler.

Curieux, me direz-vous, qu’il faille retaper sur un clou vieux de plus de 56 années
(la Chambre CBL-ACP a été créée en 1964).

Il est temps de rappeler le potentiel incomparable de notre institution.

Les représentants de la Chambre CBL-ACP sont tous des professionnels : ils occupent des fonctions importantes dans le pays qu’ils représentent et bénéficient d’un accès direct et concret aux informations dudit pays.

La Chambre CBL-ACP collecte ces informations et possède, en conséquence, un outil d’expertise fiable.

Nul besoin de rappeler qu’en autre le nouveau Président de RDC, Félix Tshisekedi a été reçu prioritairement par notre Chambre CBL-ACP lors de sa première visite internationale.

Qui peut se vanter d’avoir un tel rayonnement.

Faut-il redire que la Chambre CBL-ACP travaille en étroite collaboration avec les Régions, le Ministère des Affaires Etrangères et l’EBCAM (European Business Council for Africa)

Afin de conforter cette situation (ou de la rappeler), la Chambre CBL-ACP met sur pied une cellule particulière destinée a examiner les projets commerciaux qui lui seraient confiés. Il s’agit d’analyses, de recommandations et d’informations concrètes afin de faciliter l’accès ou la réalisation d’un business vers l’Afrique ou depuis l’Afrique.

Qu’il s’agisse d’un dossier juridique, industriel ou purement commercial, la Chambre CBL-ACP a les moyens d’aider tous projets sérieux qui lui seraient proposés.

N’hésitez pas à interpeler la Chambre CBL-ACP ; elle ne se positionne pas comme un concurrent ou un intermédaire « intéressé » mais bien comme un expert sans but lucratif.

N’hésitez pas à utiliser cet outil dont vous êtes les propriétaires en tant que membre.

N’hésitez pas, le cas échéant, à interroger la Chambre CBL-ACP pour votre client car, même si vos compétences personnelles sont importantes, vous ne pouvez couvrir tous les aspects d’un marché ou d’une situation ; vous ne possédez pas tous les contacts requis.

En un mot, utilisez la Chambre CBL-ACP non pour ce qu’elle représente mais pour ce qu’elle est : un puits d’informations et d’influences.