L’Angola, ouverte aux affaires

0
94

Au nom du conseil d’administration de l’Agence de Promotion des Investissements Privés et des Exportations (AIPEX) d’Angola, je suis ici pour vous informer que notre grand pays est ouvert aux affaires. Nous sommes enthousiastes de cette nouvelle ère que nous vivons en Angola et qui montre que nous sommes capables de faire bouger les choses.

Avec plus de 30 millions d’habitants et 35 millions d’hectares de terres arables,
l’Angola offre de nombreuses opportunités aux investisseurs et entrepreneurs qui cherchent à développer leurs entreprises pour de grands marchés potentiels, pour lesquels l’Angola pourrait servir de porte d’entrée, comme la Communauté de Développement des pays de l’Afrique Australe (SADC), avec 327 millions d’habitants ainsi que pour l’Afrique Centrale et la Communauté des Pays de Langue Portugaise (PALOP), avec plus de 290 millions d’habitants.

L’Angola travaille à améliorer l’attractivité du climat d’investissement grâce à des mesures très urgentes qui sont mises en œuvre. Parmi ces mesures figurent :

  • la lutte contre la corruption et l’impunité,
  • la mise en place du guichet unique d’investissement,
  • l’adoption de dispositifs d’incitation spécifiques pour les investisseurs,
  • la révision de la Loi sur les Investissement,
  • la privatisation des biens publics.

Lutte contre la corruption et l’impunité

Avec l’élection du président João Lourenço, le gouvernement actuel a fait de la lutte contre la corruption et l’impunité une priorité, afin de créer un environnement plus convivial pour les investisseurs, en particulier pour les investisseurs étrangers. Ces changements sont déjà visibles dans l’ensemble du système économique et des services publics en Angola, et les auteurs de la corruption sont confrontés à la justice, éliminant les cercles vicieux de ce méfait qui a coûté des millions de dollars à notre pays, laissant des milliers d’Angolais dans la pauvreté.

Introduction du Guichet Unique d’Investissement

Afin de faciliter l’exécution des projets approuvés, en raccourcissant leur période d’exécution, en éliminant la bureaucratie et les obstacles inutiles à l’octroi de licences et à l’articulation institutionnelle. Grâce au Guichet Unique d’Investissement, les investisseurs peuvent également accéder à distance aux informations et soumettre leurs propositions, qui sont analysées par nos spécialistes.
En moins de 20 jours, le résultat est lancé et le feedback est transmis aux promoteurs.

Adoption de plans d’incitation spécifiques pour les investisseurs

En termes d’avantages fiscaux, le pays est
divisé en zones d’investissement. A ce titre, la loi prévoit quatre zones de développement, les zones A, B, C et D. La zone A est la plus développée en termes d’infrastructures, offrant les incitations les plus faibles et les zones B, C et D, les moins développées, offrent les plus grands avantages. Nous encourageons les investissements dans les dix-huit provinces du pays. Les avantages fiscaux, les réductions d’impôts, dépendent du lieu de réalisation des projets.

Secteurs prioritaires

Nos objectifs sont clairs, nous devons diversifier notre économie et à ce titre tous les investissements dans l’agriculture, l’agroalimentaire, le tourisme, l’industrie, les énergies renouvelables, les mines, la technologie de l’Information et de la communication et l’éducation sont fondamentaux pour la transformation que nous avons décidé de mettre en œuvre en Angola.

Révision de la loi sur l’investissement privé

Notre gouvernement prend des mesures fermes pour simplifier l’enregistrement de nouvelles entreprises et l’arrivée de nouveaux investisseurs. Ainsi, des adaptations ont été récemment apportées à la loi sur l’investissement privé, le tout dans le but de faciliter la réalisation d’ affaires en Angola. Dans ce nouveau cadre, les investisseurs étrangers ne sont pas tenus d’avoir des partenaires locaux. Nous croyons que vous pouvez choisir votre propre voie et compter sur AIPEX pour vous aider à atteindre vos objectifs. Notre objectif est de créer des emplois pour notre population, l’Angola ayant l’une des populations les plus jeunes d’Afrique et du monde. Nous voulons également que vous fassiez des bénéfices en faisant des affaires dans notre pays. En outre, le processus de rapatriement des capitaux est facilité par la mise en œuvre par la Banque Centrale de mesures visant à faciliter le climat des affaires en Angola. Une nouvelle adaptation ponctuelle a été récemment introduite avec l’adoption du Régime Contractuel, avec l’intention de rendre encore plus attrayante notre proposition de valeur, en ce qui concerne les incitations et avantages fiscaux en tant que pays bénéficiaire des investissements privés. De cette manière, une négociation directe entre l’investisseur et l’Etat angolais devient possible sur une base individuelle et selon des critères spécifiques.

La privatisation des biens publics

Dans le but d’ouvrir le marché à une plus grande compétitivité dans le secteur privé, plus de 197 actifs publics dans les domaines de l’industrie manufacturière, de l’agriculture, du secteur financier, des transports, le pétrole et le gaz, les télécommunications et autres ont été inclus dans le programme de privatisation du gouvernement, appelé PROPRIV.

Les investisseurs étrangers peuvent acheter tout ou partie de ces actifs. L’Agence Angolaise de Promotion des Investissements et des Exportations Privées (AIPEX) vous souhaite la bienvenue pour investir en Angola.

L’Angola est ouverte aux affaires!

Salutations,