Le Ghana et la Guinée, perles touristiques d’Afrique

0
757

Porte d’entrée de l’Afrique de l’Ouest, le Ghana est situé sur le golfe de Guinée et offre de nombreuses richesses naturelles, culturelles et historiques aux visiteurs. Vous y trouverez une faune variée, d’anciens forts et des plages isolées, d’anciens bâtiments coloniaux et forteresses transformées en musées, ainsi que le vaste parc national de Kakum. L’accueil et la gentillesse de la population vous garantissent un séjour agréable. 

Les traces de l’Empire du Ghana datent d’il y a près de 2.000 ans. A l’époque, cet empire était l’un des plus riche d’Afrique. Les européens étaient attirés par l’abondance des terres et venaient y faire du commerce. De nombreux vestiges du passé, dont des châteaux et forts le long de la côte, témoignent de ce riche passé. Surnommé la « Gold Coast » par les explorateurs portugais, le pays possède d’importantes ressources minières dont l’or, le diamant, le manganèse et la bauxite. Le Ghana a acquis son indépendance le 6 mars 1957, s’affranchissant ainsi de l’Empire Britannique colonial.

La langue officielle du Ghana est l’anglais mais de nombreuses langues traditionnelles sont parlées dont le Twi, Fante, Ga, Hausa, Dagbani, Ewe et Nzema.
Le climat est agréable toute l’année, avec des températures comprises entre 21 et 30°C. Il y a deux saisons des pluies, l’une de mars à juillet, l’autre de septembre à octobre. Deux saisons sèches se succedent l’une au mois d’août, l’autre entre octobre et mars.   

Le Ghana est un pays pionnier en matière de éco-parcs et compte 18 aires protégées dont 7 parcs nationaux (Mole, Kakum, Kyabobo, Bui, Bia, Nini et Suhyien Digya), 6 réserves de ressources naturelles (Ankasa, Gbele, Shai Hills, Kalakpa), 4 sanctuaires de faune (Kogyae, Bomfobiri, Kalapka, Agumatsa) et 5 sites côtiers dont le lagon de Keta, le lagon de Songhor, le Muni Pomadze, le Sakumo et le delta de Densu et Amanzuri.

Le Parc National Kakum est une forêt tropicale dense située dans le sud du Ghana. Plus de 40 mammifères y séjourent dont des éléphants de forêt, des buffles de forêt, meerkats and civets. Plus de 250 espèces d’oiseaux différents peuvent être trouvées. L’attraction la plus impressionante du parc est la traversée du pont suspendu à 30 mètres au dessus du sol et fait plus de 350 mètres de long, offrant un panorama unique sur la faune et la flore du parc. Une visite guidée offre la possibilité d’en apprendre plus sur les nombreuses plantes médicinales présentes dans la réserve et il existe une possibilité de camper dans la réserve.

Cape Coast Castle

La côte atlantique du Ghana est bordée par de nombreux anciens forts et châteaux construits par différents pouvoirs européens pendant le 17ème siècle. Parmi eux, le Cape Coast Castle est le plus important. Construit en 1653 pour la Swedish Africa Company, il servit à l’origine de poste de commerce pour l’or et le cuivre. Agrandi par les hollandais et les britanniques, il fut ensuite utilisé comme gare d’attente pour les esclaves envoyés en Amérique. Le Château de Cape Coast est aujourd’hui un musée rempli d’informations historiques sur l’histoire du Ghana, la traite des esclaves et la tradition locale.

Un autre incontournable, le Château St George, se trouve à 20 minutes à l’ouest de Cape Coast Castle dans le village de pêche d’Elmina. Construit par les portugais en 1482, confisqué par les hollandais 150 ans plus tard, ce château servit de QG à la Dutch West India compania. Les exportations d’or furent rapidement remplacées par la traite d’esclaves. Le château organise des visites guidées qui permettent de se replonger dans cette partie sombre de l’histoire du pays.

La tradition et la culture du Ghana se découvrent au travers de festivals flamboyants qui ont lieu tout au long de l’année dans les différentes tribus ghanéennes. De nombreux villages traditionnels proposent la découverte d’ateliers de tissage, dans les villages de Kptotoe, Daboya ou Bonwire.

La Guinée, quant à elle, possède un potentiel touristique varié. Sa diversité biologique est importante et elle recèle des valeurs esthétiques appréciables, des beautés naturelles diverses et variées constituées de parcs naturels, d’aquariums naturels et de sources thermales, d’espèces animales spécifiques et des massifs montagneux aux nombreux cours d’eau coupés de gorges et de rapides.

Les cultures y sont variées. Des larges plages du littoral à la forêt dense, gardienne des derniers secrets de la nature, en passant par les contreforts du Fouta Djallon et les vastes plaines drainées par le fleuve Niger et ses affluents, le pays multiplie les séductions dans une forte tradition d’hospitalité.

La Guinée dispose d’une façade maritime de 300 km et d’un plateau continental de 56 000 km2 parmi les plus vastes de l’Afrique de l’Ouest s’étendant jusqu’à 80 milles marins des côtes. La diversité, la topographie, le climat et la culture font de la Guinée « un paradis touristique  » aux ressources variées.

Le patrimoine naturel de la Guinée est riche et comporte des paysages variés dont les cascades de la Soumba, les gorges et les chutes de Kinkon et de Kambadaga, les chutes de la Saala, la « Dame » de Mali et les chutes de Kmarato. Les amateurs de thermes trouveront leur bonheur à la station de Dalaba. Le mont Nimba et ses environs, point culminant de l’Afrique de l’Ouest est l’une des plus belles forêts de l’Afrique de l’Ouest. Les réserves naturelles du Ziama et ses troupeaux d’éléphants à Macenta offrent à eux seuls une raison de visiter le pays.  Le Parc de Badiar au Foutah Djallon s’étend sur 38.000 hectares et est riche en gibiers.  La Guinée offre aussi un regard sur le passé au travers des sites négriers de renom et des vestiges de la résistance à la pénétration coloniale comme Bissandougou, TImbo et Niagassola.