AVANT-PROPOS

0
114
Daniel Kablan DUNCAN
Daniel Kablan DUNCAN
Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances
et du Budget de la République de Côte d’Ivoire

Au nom de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA,
Président de la République de Côte d’Ivoire, je voudrais exprimer la profonde gratitude du gouvernement ivoirien au Royaume de Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, ainsi qu’à leurs gouvernements respectifs, pour la confiance renouvelée en la Côte d’Ivoire.

Je voudrais ensuite remercier particulièrement le Président de la Chambre de Commerce Belgo-Luxembourgeoise Afrique-
Caraïbes-Pacifique pour l’honneur qu’il me fait de publier le présent message en avant-propos de l’édition spéciale Côte d’Ivoire du magazine trimestriel de ladite chambre intitulé « Perspectives ».

Il me plaît, à cet effet, de rappeler que la Côte d’Ivoire est un partenaire bien établi du Royaume de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg, et de vous rassurer que notre pays demeure disposé à accueillir sur son sol les investissements belges et luxembourgeois pour le renforcement de nos relations déjà si excellentes.

Ces dernières années ont vu en effet se développer très nettement l’intérêt de la Belgique pour les Etats d’Afrique francophone, et nous apprécions très hautement ce nouvel esprit d’ouverture qui se manifeste, notamment à travers cette démarche du Président de la Chambre de Commerce
Belgo-Luxembourgeoise. A cet effet, la prochaine visite en Côte d’Ivoire de la Princesse Astrid, en octobre 2017, constitue un élément majeur pour la redynamisation de la coopération et des échanges commerciaux entre notre pays et le Royaume de Belgique. Cette visite renforcera, sans nul doute, l’enthousiasme des investisseurs belges pour les importantes opportunités d’affaires offertes par la Côte d’Ivoire dans tous les secteurs de l’activité économique : agro-industrie, infrastructures routières, énergie, télécommunications, mines, transports (aérien, maritime et ferroviaire), éducation, santé, etc.

Par ailleurs, je ne saurais manquer de souligner combien nous apprécions le rôle éminent joué par la Belgique au sein de l’Union européenne où elle prête toujours une attention toute particulière aux préoccupations exprimées par les pays africains.

Vol de reconnaissance du SRSG Y J CHOI sur la ville Abidjan.
Vol de reconnaissance du SRSG Y J CHOI sur la ville Abidjan.

Avec le Grand-Duché du Luxembourg, les relations économiques et commerciales sont également bien intenses comme le témoigne l’accord de promotion et de protection réciproques des investissements signé dès le 1er avril 1999. Le Grand-Duché du Luxembourg s’affiche de plus en plus comme un partenaire économique européen important de la Côte d’Ivoire avec des investissements dans divers secteurs de l’économie ivoirienne, grâce notamment à des prises de participations dans plusieurs grandes entreprises installées en terre ivoirienne.

La signature d’un accord de service aérien entre la Côte d’Ivoire et le Luxembourg, en 2015, constitue un acte supplémentaire pour la consolidation et le renforcement des relations économiques et commerciales entre nos deux pays.

La Côte d’Ivoire du Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA est disposée à œuvrer pour le raffermissement des liens et la consolidation de la franche coopération avec les deux pays amis que sont le Royaume de Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg. Dans cette dynamique, la Chambre de Commerce Belgo-Luxembourgeoise restera un excellent allié.

Je reste convaincu que la qualité des informations contenues dans cette publication offrira une meilleure connaissance des ambitions de la Côte d’Ivoire qui a mis le cap sur son émergence économique et sociale à l’horizon 2020. C’est pourquoi, j’invite les hommes d’affaires belges et luxembourgeois à saisir toutes les opportunités d’investissements dont dispose la Côte d’Ivoire, vitrine économique de la sous-région ouest africaine. Le gouvernement s’est engagé à réaliser toutes les réformes structurelles et sectorielles nécessaires à l’amélioration continue de l’environnement des affaires afin de garantir la sécurité juridique et la rentabilité des investissements privés.

A tous les lecteurs de « Perspectives », je souhaite une très bonne lecture de l’édition spéciale consacrée à la Côte d’Ivoire.