INTERVIEW – GLOBAL TT, leader dans le domaine des satellites en Afrique

0
269

 

GlobalTT est un leader dans le domaine des satellites dans la région Afrique. Comment définiriez-vous la stratégie mise en place sur le continent ?

Tout d’abord, nous aimerions vous présenter -dans des termes généraux- ce qu’est GlobalTT. En quelques lignes, nous sommes un fournisseur d’accès internet par satellite pour l’Afrique principalement et le reste du monde. Nous opérons au départ de notre téléport basé dans le parc scientifique Einstein, à Louvain-La-Neuve. Nous sommes le seul, réel et dernier téléport basé en Belgique, ce qui est un réel atout pour nos clients : en effet, 100 % de nos opérations et départements se situent sur un seul et même site ; cet atout nous permet de répondre extrêmement rapidement à toutes les situations. Nous avons également une équipe (un noyau) qui a l’avantage d’être très stable au vu du peu de changements de profils ; ce qui, pour nos clients, s’avère être un réel atout car ils bénéficient d’un contact personnalisé avec le même gestionnaire de dossier tout au long de leur relation.

Pour commencer, GlobalTT a démarré il y a bien longtemps, et ce en 1987. Jean-Louis Gago-Garcia, fondateur et ingénieur en télécom, est un passionné de technologie en radio, télécom satellite et autres outils. Par sa passion, il a été amené à se rendre sur plusieurs salons professionnels liés aux transmissions. Ces passe-temps et hobbies l’ont dès lors motivé à créer son entreprise et développer une offre, avec toutefois une particularité, celle de ne pas simplement être une transaction ou encore une vente, mais d’offrir un service avec une réelle plus-value. Celle-ci a permis, via le développement interne et spécifique d’une plateforme software, un suivi de la consommation de trafic et d’utilisation en temps réel du service de ces terminaux (à distance ou sur le terrain) et a permis à GlobalTT de se démarquer fortement de la concurrence. Retour historique sur l’essor des technologies dans le domaine des satellites

Historiquement, que s’est-il passé ?

Dans le courant des années 90, les technologies ont rapidement évolué dans le domaine du satellite ; ce qui nous a amené à la construction de notre propre téléport, dès la libéralisation des télécoms. Celui-ci a permis d’étendre nos services et solutions vers de l’internet par satellite et de pouvoir créer et produire nos propres services pour l’Afrique et à présent pour le monde entier. Les valeurs chères à GlobalTT sont entre autres la transparence, la confiance, la qualité, la connaissance du métier et de l’industrie. Nous offrons une réelle analyse des attentes d’un client et une réelle proposition technique sur mesure pour chaque projet, ce qui assure une qualité certaine sur le terrain. Nous travaillons chaque jour pour que la qualité du service offert soit irréprochable, en termes de bande-passante et support à notre clientèle, et tout comme notre logique commerciale qui est orientée rapidité et efficiente, nous tentons de répondre rapidement à toute demande.

Enfin, et concernant notre positionnement par rapport à nos concurrents, nous offrons principalement des solutions clefs en mains incluant un service stable et fiable, au départ du notre téléport avec contrôle et maitrise par nos équipes. Nous développons également et régulièrement diverses valeurs ajoutées uniques (plateforme client en ligne en perpétuelle évolution), des services particuliers tels que les services de Back-Up, à la demande, ou augmentation des vitesses de façon temporaire, gestion des applicatifs, …et bien d’autres. De plus, comme expliqué, 100 % de nos opérations et tous les départements se situent sur un seul et même site. Cette centralisation nous permet de nous démarquer de nos concurrents et d’être beaucoup plus efficients !

Pourriez-vous nous donner un overview du marché des satellites et de l’internet en Afrique ?

De nombreuses solutions d’accès à l’internet ou à la téléphonie sont disponibles actuellement par satellite, par fibre, lien radio et autres outils. De nombreuses entreprises se sont lancées dans ces domaines sans grande expertise ce qui a fragilisé et vulgarisé le marché et la technologie. Toutefois, l’accès à l’internet est désormais nettement plus ouvert, avec plus de concurrents sur le sol africain et partout dans le monde ; ce qui nous motive sans cesse à nous réinventer et évoluer en offrant de nouvelles solutions et valeurs ajoutées à nos services.

Dans quelle mesure GlobalTT bénéficie-t-il de partenariats institutionnels dans le cadre de son exercice en Afrique ? (Ambassades, chambres de commerce,..)

Nos services sont orientés Business (B2B), c’est-à-dire, entreprises (forestiers, miniers, génie civil, …) gouvernements/adminis-trations, ONG, ambassades, missions religieuses, missions militaires (UN), et autres types d’acteurs économiques et institutionnels. Nous ne bénéficions toutefois pas de partenariats institutionnels. Nous avons développé au fil des années différents contacts qui nous ont ouvert, par notre connaissance et passion du métier, différentes portes dont par exemple, celle des Délégations de l’Union Européenne, du ministère des Affaires Étrangères, d’ambassades, d’armées, des Nations Unies (diverses missions de la paix en Afrique), de la coopération belge, africaine et allemande, et égale-ment d’importantes ONGs. Notre expertise et nos connaissances jouent un rôle primordial dans notre outreach.

Quelles sont vos attentes pour les cinq prochaines années en termes d’expansion de la marque GlobalTT ?

L’arrivée de StarLink, OneWeb et beaucoup d’autres vont probablement bouleverser les domaine et monde du satellite ; ce qui nous poussera, nous et la concurrence, à devoir nous adapter et nous repositionner pour le futur ; ce que nous avons déjà fait avec succès sur les 25 dernières années. GlobalTT travaille déjà depuis plusieurs mois sur différents nouveaux projets, toujours dans notre domaine d’expertise, le satellite. Ces nouveaux projets devraient voir le jour courant 2023. Nous sommes et restons optimistes pour l’expansion de GlobalTT dans les prochaines années par rapport à l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché.