Le soutien de la Banque européenne d’investissement au développement technologique en Afrique

0
425

L’Afrique est actuellement en plein essor technologique et numÈrique, offrant des opportunitÈs sans prÈcÈdent pour le dÈveloppement Èconomique et social du continent. La Banque europÈenne díinvestissement, consciente de ce potentiel, joue un rÙle crucial en apportant un soutien financier et technique ‡ cette Èvolution technologique en Afrique. Dans cet article, nous nous plongeons dans les initiatives, les projets et les stratÈgies mises en place par la BEI pour promouvoir le dÈveloppement technologique en Afrique.

Les initiatives de la
Banque Européenne

La BEI a adopté une approche proactive en faveur du développement technologique en Afrique, en lançant une série d’initiatives visant à soutenir cet objectif. Elle investit dans des start-ups et des entreprises technologiques africaines via des fonds de capital-risque et des mécanismes de financement, favorisant ainsi la croissance, l’innovation et la création d’emplois. De plus, la BEI participe au financement des projets d’infrastructure technologique tels que la construction de câbles sous-marins à fibre optique, l’extension des réseaux mobiles et l’amélioration de l’accès à Internet à haut débit.

La Banque européenne d’investissement a investi 4 milliards d’EUR  pour soutenir l’investissement public et privé sur tout le continent en 2020 en Afrique subsaharienne ainsi qu’en Afrique du Nord.

Ces dernières années, en étroite collaboration technique et financière avec la Commission Européenne, la BEI a octroyé plus de 12 milliards d’euros en nouveaux financements en Afrique. Cette démarche s’est réalisée en coopération avec des partenaires internationaux et européens de financement du développement, tels que la Banque Africaine de Développement, la Banque Mondiale, la Banque pour la Reconstruction et le Développement (BERD), ainsi que les agences de financement du développement néerlandaise, française et allemande.

N’oubions pas la Boost Africa, une initiative conjointe de la Banque Africaine de Développement (BAfD) et de la Banque européenne d’investissement. Elle bénéficie d’un appui financier de la Commission Européenne et du Secrétariat de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Secrétariat de l’OEACP) au titre du 11e Fonds Européen de Développement (FED). La Boost Africa offre des moyens d’action aux jeunes entrepreneurs africains.

Soutien à l’EdTech et à
la formation technologique

L’éducation et la formation jouent un rôle clé dans le développement des compétences numériques en Afrique, nous avions publié un article en mai 2022 dans sur le site web du Perspectives pour montrer l’importance de l’EdTech. La Banque européenne d’investissement soutient des programmes visant à renforcer l’enseignement des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM) ainsi que la formation professionnelle dans le secteur des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Exemple concret : Greensteds International School, une école secondaire kényane, a récemment élargi ses infrastructures en construisant un nouveau dortoir pour les garçons, un projet d’une valeur de 1 million d’euros. Près de la moitié du financement de ce projet a été assurée grâce à un prêt octroyé par ABC Bank, qui a pu obtenir les fonds via un mécanisme de prêt d’un montant de 20 millions d’euros, soutenu par la Banque Européenne d’Investissement. Ce mécanisme de prêt fait partie des initiatives que la banque de l’Union européenne met à disposition en Afrique, permettant ainsi à des banques intermédiaires comme ABC de canaliser ces fonds vers des projets qui ont un impact concret sur le terrain.

Quelques exemples de réussite

La BEI collabore avec les gouvernements africains pour élaborer des politiques favorables à l’innovation et à la technologie. Cela inclut la réglementation des télécommunications, la protection de la propriété intellectuelle et la promotion de l’entrepreneuriat technologique.

Plusieurs exemples de réussite sont à l’actif du soutien de la BEI au développement technologique en Afrique. Les investissements de la BEI ont contribué à créer un écosystème florissant de start-ups technologiques en Afrique, couvrant divers secteurs, de la fintech à la santé numérique. Les projets d’infrastructure technologique financés par la BEI contribuent à étendre la connectivité en Afrique, permettant aux populations rurales et éloignées d’accéder à Internet et aux services numériques.

La Middle East Venture Partners est une société d’investissement qui a réussi à collecter 10 millions de dollars pour son premier fonds en 2010. Ce fonds se consacre à l’investissement en capital-risque dans de nouvelles entreprises du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, en se concentrant sur des domaines tels que la technologie, l’innovation, la direction d’entreprise et la jeunesse. La Banque Européenne d’Investissement a marqué son soutien au quatrième fonds de capital-risque de la société, le Middle East Venture Fund IV, en y  contribuant à hauteur de 27 millions de dollars en décembre 2022. Ce nouveau fonds vise à soutenir les start-ups opérant dans le secteur des technologies numériques en Afrique.

D’autre part, Partech Partners, une société de capital-risque fondée en 1982, s’est positionnée comme l’un des investisseurs les plus actifs au niveau mondial dans le domaine des technologies, avec un portefeuille regroupant plus de 240 entreprises réparties dans 40 pays. En 2018, elle a lancé Partech Africa, le premier fonds de sa nouvelle stratégie axée sur l’Afrique. Son objectif est d’investir dans la nouvelle génération des leaders africains du numérique, couvrant divers domaines d’activité tels que l’inclusion financière, la santé, la logistique, l’éducation et la banque. Le Partech Africa Fund I a réussi à mobiliser 125 millions d’euros d’engagements d’investisseurs et soutient actuellement 17 jeunes entreprises, dont TradeDepot, Wave, Yoco, Reliance et Nomba, qui opèrent dans des secteurs clés de l’économie africaine. En février 2023, Partech Partners a annoncé le lancement de Partech Africa Fund II, poursuivant ainsi sa stratégie fructueuse sur le continent. Lors de sa première levée de fonds, ce nouveau fonds a atteint un montant de 245 millions d’euros, dépassant son objectif initial et devenant ainsi le plus grand fonds d’investissement axé sur l’Afrique à ce jour. La Banque européenne d’investissement a également montré son soutien en octroyant 10 millions d’euros en 2017 et 45 millions d’euros en 2022 à ces deux fonds.

L’avenir du développement technologique en Afrique

L’avenir du développement technologique en Afrique est prometteur. Le continent abrite une jeunesse dynamique et talentueuse qui embrasse l’innovation. La BEI est résolue à soutenir cet élan en investissant dans des technologies de pointe, en renforçant les capacités locales et en favorisant un environnement propice à l’entrepreneuriat technologique.

La BEI joue un rôle clé dans le soutien au développement technologique en Afrique. Son engagement financier, son expertise technique et sa collaboration avec divers acteurs contribuent à façonner un avenir technologique brillant pour le continent. En investissant dans les start-ups, les infrastructures et l’éducation technologique, la BEI contribue à créer un écosystème favorable à l’innovation et à l’amélioration de la qualité de vie des Africains. Le développement technologique en Afrique est en marche, et la Banque européenne d’investissement est un partenaire essentiel de cette transformation.

Sources : Banque européenne d’investissement