Les acteurs institutionnels de la République Gabonaise : vos relais pour investir

0
347

Le Gabon est composé d’une multitude d’acteurs prêts à vous accueillir et vous accompagner dans vos démarches d’exportations et investissements dans le pays. L’Ambassade de la République Gabonaise, compétente auprès du Benelux et, est basée à l’Avenue Winston Churchill 112, 1180 Uccle, à Bruxelles. S.E Monsieur Serge Thierry Mickoto Chavagne, en poste en Belgique depuis 2020, nous fait l’honneur d’une interview à quelques jours de l’arrivée du Premier Ministre Gabonais, S.E Monsieur Alain-Claude Bilie-By-Nze, à Bruxelles.

 

L’Ambassadeur accrédité, S.E Monsieur Serge Thierry Mickoto Chavagne, en poste en Belgique depuis 2020, nous fait l’honneur d’une interview à quelques jours de l’arrivée du Premier Ministre Gabonais à Bruxelles.

Votre Excellence, vous êtes en poste à Bruxelles depuis 2020 et vous êtes très actif dans la promotion du potentiel économique gabonais. Vous accueillez d’ailleurs votre Premier Ministre à la fin de ce mois de juin 2023. Pourriez-vous nous faire un état des lieux des relations bilatérales entre le Royaume de Belgique et la République Gabonaise ?

Nous avons des relations avec le Royaume de Belgique depuis les années 1960. Si celles-ci étaient uniquement diplomatiques à leur départ, la donne a beaucoup évolué au fil du temps. Ces relations sont désormais tournées, de plus en plus, vers l’économie, le commerce et la culture. Tout comme avec le Grand-Duché du Luxembourg et les Pays-Bas, nous avons l’intention et l’ambition d’augmenter le volume d’échanges en fonction des avantages compétitifs de chacun de ces pays. En effet, nous souhaitons sortir des matériaux traditionnels que nous nous échangeons, et réussir impact important à la balance commerciale.

« Nous sommes votre relai pour investir dans notre pays »

Par ailleurs, les échanges avec l’Union Européenne montrent que notre premier partenaire est la France, avec 49 % d’échanges. En deuxième position se trouve la Belgique, avec 13 %. Il y a donc matière à travailler, et ce dans des domaines spécifiques : les produits agricoles, matériaux de construction (…) et autres secteurs importants de la Belgique. L’ambassade a maintenant pour objectif de faire connaître le Gabon auprès des investisseurs belges et autres afin d‘intensifier les liens économiques entre la République Gabonaise et le Royaume de Belgique. D’un autre côté, l’ambassade a un service économique. Économiste de formation, mon objectif est donc, au-delà des aspects politiques, de faire évoluer les relations économiques entre les deux États.


Comment analyseriez-vous le potentiel économique du Gabon en termes d’investissements et coopération économique ? Quelles sont les synergies potentielles entre le Gabon et la Belgique en termes de partenariats ?

Nous envisageons plusieurs axes de coopération économique. La crise du Covid-19 nous a amené à une introspection de notre économie : elle a d’abord mis en exergue certaines faiblesses structurelles de notre économie, dont nous avons su tirer plusieurs enseignements et qui ont eu pour résultat la mise en place du Plan d’Accélération et de la Transformation (PAT). Dans ce Plan d‘Accélération, nous avons déterminé les secteurs clés de développement que nous souhaitons partager avec les pays-partenaires. Il y a 7 à 8 secteurs d’activités sur lesquels nous souhaitons une coopération plus accrue, dont 4 qui sont extrêmement propices pour nos relations économiques avec le Royaume : la filière agricole, la filière logistique, la filière de l’innovation et la filière de l’énergie renouvelable.

Dans chacune de celles-ci, notre Plan présente des ambitions très fortes et nous espérons trouver des partenaires économiques en Belgique pour permettre le développement ces secteurs-là.Cela nous permettra d’atteindre nos objectifs fixés à l’horizon 2025, secteur par secteur. Un des avantages compétitifs de la Belgique est le secteur de l’éducation, pour lequel nous avons des ambitions fortes. Au-delà des échanges éducationnels déjà en place entre la Belgique et le Gabon, conventions et contrats entre les universités des deux pays, nous souhaiterions développer une réelle dynamique entre les acteurs de l’éducation en Belgique et au Gabon.

« 4 secteurs qui sont extrêmement propices pour nos relations économiques avec le Royaume de Belgique : la filière agricole, la filière logistique, la filière de l’innovation et la filière de l’énergie renouvelable »


Quel rôle est joué par l’ambassade en ce qui concerne les affaires économiques ? Une entreprise belge peut-elle compter sur un relai institutionnel si elle souhaite s’exporter au Gabon ?

Vous avez bien sûr en premier lieu les services économiques de l’ambassade qui sont le trait d’union avec les différents services au Gabon et notamment l’Agence Nationale de Promotion et d’Investissement du Gabon (ANPI). C’est une agence qui regroupe en son sein plusieurs administrations – une sorte de guichet unique – pour recevoir l’investisseur potentiel, et

  • lui donner toutes les informations nécessaires ;
  • procéder, si tel est son désir, à l’enregistrement de sa société ;
  • faciliter l’obtention de tous les permis nécessaires en moins d’une semaine ;
  • et autres démarches administratives.

L’ANPI est le relai par excellence pour tout investisseur intéressé par le potentiel économique du Gabon. Je recommande donc vivement à toute femme et à tout homme d’affaires de se diriger vers l’ANPI, et pour faciliter ceci, l’ambassade sera ravie de les mettre en contact.