Investissez à Madagascar, l’île aux multiples potentialités qui attend d’être découverte

0
662

Ile continent et terre d’une beauté naturelle inégalée avec ses 5000 km de côtes et ses 26 millions d’habitants, située au cœur de l’océan indien au carrefour de l’Asie et de l’Afrique, Madagascar regorge de multiples potentialités économiques prometteuses, propices aux investissements.

Conscient du retard de développement du pays depuis plus de 50 ans, le gouvernement s’est donné comme objectif d’émerger Madagascar. Il a ainsi défini dans son « Plan National Emergence Madagascar PEM » les activités prioritaires de développement économique et sociétal. Il s’agit notamment d’exploiter durablement et de manière inclusive et en conformité avec les règlementations nationales et internationales, les richesses naturelles et humaines de chaque région afin d’y déployer selon ses atouts des infrastructures nécessaires pour le développement des secteurs du tourisme, de l’énergie, de l’agriculture, du textile, de la technologie de l’information et de la communication, et des mines.

Cette émergence se traduit également par le rayonnement de Madagascar à l’international à l’instar de la brillante ascension de l’équipe de football « BAREA de Madagascar », une fierté nationale, pour sa première arrivée en quart de finale de la coupe d’Afrique des Nations CAN 2019.

AGRICULTURE : un terrain propice à la culture BIO

Doté d’un immense potentiel agricole aux conditions climatiques favorables aux cultures variées, Madagascar dispose d’un marché en forte croissance dans l’agriculture BIO avec plus de 320 entreprises certifiées, plus de 22 000 producteurs et 150 000 ha de terres certifiées biologiques en 2019 pour un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros.
Les opportunités comprennent la transformation de milliers de tonnes de légumes et fruits, la production d’huiles essentielles à base de plantes aromatiques et médicinales recherchées mondialement.

TEXTILE : une main d’œuvre qualifiée et compétitive

Madagascar est le leader de l’exportation de produits textiles en Afrique Subsaharienne à destination de l’Europe. Les industries modernes malagasy se distinguent par leurs produits de qualité, minutieusement confectionnés par les 200 000 travailleurs qualifiés, à des coûts de main d’œuvre compétitifs. Durant les 3 dernières années, les exportations sont évaluées à plus de 400 millions de dollars, dont plus de 160 millions de dollars pour le marché américain et plus de 230 millions de dollars pour celui de l’Union Européenne en 2019, cela grâce à l’AGOA (l’African Growth and Opportunities Act) avec les USA et à l’APE (Accord de Partenariat Economique) avec l’UE exemptant les produits malagasy de droits de douanes. Face à la demande mondiale en habillement dépassant les 470 milliards de dollars, de grandes marques d’habillement produisent et s’approvisionnent à Madagascar.

TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION – TIC : maîtrise du secteur des services

Madagascar dispose de la connexion internet à large bande la plus rapide d’Afrique, contribuant ainsi à la croissance du secteur de plus de 44% de 2017 à 2019. Madagascar a mis en place un régime franc pendant les 2 premières années d’implantation des entreprises, se traduisant par une exonération de taxes et de droits de douanes. En outre, des infrastructures modernes à moindre prix dans toutes les villes sont à la disposition des futurs investisseurs, et la main d’œuvre jeune et qualifiée est à coût compétitif.

ENERGIE : immenses potentialités dans les énergies renouvelables

Seul 15% de la population malagasy ont accès à l’électricité. L’Etat s’est engagé à accroitre le taux à 70% d’ici 2030, en favorisant les énergies renouvelables couplées au mix énergétique (hybridation).
Des opportunités s’offrent aux investisseurs dans la construction de centrales hydroélectriques, de parcs photovoltaïques et éoliens.

En outre, l’électrification rurale constitue un vaste marché de 92 millions de dollars dans l’exploitation de mini-réseaux afin de connecter 131 000 foyers à l’horizon 2030, dont 91% en énergies renouvelables.

TOURISME : un marché de niche favorable au tourisme écologique

Madagascar regorge d’atouts naturels indéniables : riche biodiversité à 90% endémique, paysages spectaculaires et diversifiés, tels sont entre autres les critères qui l’ont élu
« Meilleure destination verte de l’Océan Indien en 2019 ». Peuple chaleureux et accueillant, l’île attire en moyenne 20% de touristes en plus chaque année, et projette d’atteindre 500 000 touristes d’ici 2023.

Les investisseurs auront le choix de construire des complexes hôteliers sous forme de tourisme d’affaires, d’éco-tourisme de luxe, de tourisme balnéaire, ou de tourisme d’aventure, avec plus de 20 000 chambres à créer d’ici 2023. Pour ce faire, le gouvernement a identifié 25 sites d’investissement composés de plages, de parcs nationaux et d’îles à travers le pays.

Le gouvernement améliore également la connectivité de Madagascar et l’accès aux différents sites avec l’extension des ports pour les bateaux de croisière, des aéroports internationaux et la multiplication des lignes aériennes.

MINES : un secteur quasi-vierge

Terre d’industrie minière, Madagascar dispose d’une quantité considérable de cuivre, de lithium, de nickel et de vanadium de qualité répondant aux besoins du marché mondial de batteries et d’outils électroniques. De même, le sol regorge de matières précieuses telles que l’émeraude, le saphir et le rubis encore inexploitées.