Perspective Cameroun

0
478

Le Cameroun est un pays d’Afrique Centrale situé au fond du Golfe de Guinée, entre les 2e et 13e degrés de latitude nord et les 9e et 16e degrés de longitude est.

Le pays s’étend sur une superficie de 475 650 kilomètres carrés. Il présente une forme triangulaire qui s’étire à l’ouest jusqu’au lac Tchad en longeant le Nigeria sur près de 1 200 km tandis que la base s’étale d’ouest en est sur 800 km. Il possède au sud-ouest une frontière maritime de 420 km le long de l’océan Atlantique. Il est limité au sud par le Congo, le Gabon et la Guinée Équatoriale, à l’est par la République Centrafricaine, et au nord-est par le Tchad. Enfin, au sommet du triangle au nord, il est coiffé par le Lac Tchad. Le milieu naturel du Cameroun est diversifié. On dit de ce pays qu’il est l’Afrique en miniature.

Par sa situation géographique, le Cameroun est la porte d’entrée naturelle de l’Afrique Centrale, désenclavant la République centrafricaine et le Tchad.

La saison touristique couvre toute l’année. Le climat est partagé en une saison sèche et une saison des pluies. La saison sèche correspond à notre hiver et couvre la période de novembre à avril.

Les températures vont de 23 à 31°C en janvier et de 21 à 35° C en juillet.

Le français et l’anglais sont les langues officielles, elles sont parlées respectivement par 70 % et 30% de la population. L’Espagnol et l’Allemand sont également des langues connues par de nombreux citadins.

Le Cameroun répond, de loin, aux envies et aux attentes des visiteurs en matière de tourisme. Il offre des spécificités touristiques que l’on ne retrouve nulle part ailleurs en Afrique dans un même pays en termes de relief, climat, faune et flore, peuples et traditions.

Il privilégie la nature sauvage avec des phénomènes uniques au monde en donnant la possibilité de combiner loisirs, tourisme de plage et éco-tourisme.

Cette particularité permet au Cameroun de développer tout au long de l’année plusieurs types de tourisme différents : balnéaire, de montagne, de congrès et d’affaires, de safari et de chasse, écologique et culturel.

Le Cameroun compte 10 Régions, à savoir celles de l’Adamoua, du Centre, de l’Est, de l’Extrême-Nord, du Littoral, du Nord, du Nord-Ouest, de l’Ouest, du Sud et du Sud-Ouest.

L’Adamoua est le Château d’eau du Cameroun. Yaoundé, avec plus d’un million d’habitants dans la région du Centre, est la capitale politique du Cameroun. Douala, sa capitale économique, est située dans la région du Littoral et compte plus de deux millions d’habitants.

Les principaux parcs nationaux se trouvent dans la région du Nord. La région du Sud offre aux visiteurs un cadre féérique de repos au bord de la mer avec des plages de sable doré et des promenades aux chutes de la Lobé.

La région du Sud-Ouest s’ouvre sur l’Océan atlantique et abrite le plus haut sommet du pays, le mont Cameroun. C’est une région propice au tourisme balnéaire.

L’économie camerounaise est la plus diversifiée de la région. Les activités agricoles et forestières, qui représentent 22% du PIB (2014) s’appuient à la fois sur les cultures de rente (cacao, café, banane, palmier à huile, canne à sucre, hévéa) et vivrières (banane plantain, maïs, manioc…).

Le secteur secondaire représente 30 % du PIB. Les hydrocarbures restent un élément important de l’économie. L’industrie couvre des secteurs variés (boissons, sucrerie, huilerie, savonnerie, minoterie, aluminium, ciment, métallurgie, première transformation du bois). Le secteur des services (48 % du PIB) est dominé par les transports (en particulier les ports), le commerce, la téléphonie mobile et les services financiers. Malgré cette diversification, l’essentiel des exportations (80%) repose sur des produits non transformés. Les flux d’échanges avec les pays de la zone CEMAC ne représentent qu’une faible part de ses échanges commerciaux alors que le Cameroun réalise à lui seul 70% des échanges agricoles intracommunautaires de la CEMAC. Les principaux partenaires commerciaux du Cameroun sont l’UE, le Nigéria et la Chine.

La croissance économique du Cameroun est passée de 2% environ en 2009 à 5,9% en 2015, 4,8% en 2016, 3,5% en 2017 et 3,8% en 2018 (estimation). Depuis 2010, la moyenne de l’inflation est restée inférieure à 3%.
La dette publique camerounaise est passée de 9,7% du PIB en 2008 à 36,9% du PIB en 2018. Souhaitant mettre le Cameroun sur la voie de l’émergence à l’horizon 2035, les autorités ont lancé un programme de grands projets structurants.

En Afrique Centrale, le Cameroun est le premier partenaire commercial de l’Union Européenne. Yaoundé a ratifié en juillet 2014 un accord de partenariat économique intérimaire avec l’UE qui est entré en vigueur en août 2016. Cet accord prévoit l’accès en franchise de droits de douane et sans contingent au marché de l’Union Européenne pour les exportations en provenance du Cameroun. De son côté, le Cameroun va ouvrir progressivement son marché aux exportations européennes sur une période transitoire prévue jusqu’en 2023. Cette ouverture se fera à l’exception d’un certain nombre de produits de façon à assurer la protection de ses marchés agricoles et industriels qu’il considère comme sensibles.

En outre, l’accord contient des dispositions relatives aux instruments de défense commerciale, au règlement des différends, à la coopération au développement et à l’investissement.Le Cameroun bénéficie d’une enveloppe de 282 M€ au titre du 11ème FED (2014-2020). L’UE est à la fois le premier partenaire du Cameroun pour les importations du pays (35 %) et pour ses exportations (46%). Les principales exportations de l’UE vers le Cameroun sont les biens industriels, les véhicules, les produits chimiques, les médicaments.

Les principales exportations du Cameroun vers l’Union Européenne sont les produits pétroliers, l’aluminium, le bois et les produits agricoles. Les exportations agricoles sont
diversifiées et concernent des produits bruts (cacao, café, banane, caoutchouc) ou transformés (produits à base de cacao, légumes et fruits transformés, etc.).

Formidable plateforme de partage et d’échanges le dernier salon annuel international de l’entreprise de la PME et du partenariat PROMOTE se tenait à Yaoundé du 16 au 24 février 2019.

Près de 1 000 exposants, 34 pays représentés et plus de 100.000visiteurs ont pris part à cet événement multisectoriel qui cette
année avait pour thème « Climat des affaires et développement durable de l’économie, l’énergie et le sociétal ».

Ce salon exceptionnel offre l’opportunité aux entreprises de mieux faire connaître leur savoir-faire, de renforcer leur image et d’accroître leur réseau que ce soit auprès d’entreprises du secteur privé ou d’institutions publiques. Au-delà du tissu économique du Cameroun, ce sont tous les pays d’Afrique Centrale et notamment les pays membres de la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale) qui profitent du rayonnement du salon Promote.

Dès sa première édition en 1993, PROMOTE a enregistré une participation remarquée de nos entreprises belges. La prochaine aura lieu du 20 au 28 février 2021 au Palais des Congrès de Yaoundé (www.salonpromote.org)